Arielle de la Tour d'Auvergne

Accueil

010

Genevoise d’adoption depuis quelques années, parisienne de cœur, Arielle de La Tour d’Auvergne a étudié la photographie à Londres et à New York.

Elle démarre sa carrière photographique en France et a réalisé aussi bien des sujets pour des organisations internationales telle que “la Fondation Théodora pour les enfants” que pour des magazines tels que “Bilan”, “Montres Magazine”, “Monsieur” et plus récemment, “Voiles” et “Côtes Magazine”.

Les reportages de fond la passionnent et elle publie un livre en français et en anglais, “French America”,  fruit de plusieurs années de reportages dans l’ancien territoire de Louisiane, qui nous raconte l’histoire des français aux Etats Unis, au travers de l’angle particulier de l’architecture .

Ses thèmes sont variés et passent par l’univers des voyages (Argentine, Etats Unis…), de la cuisine, des jardins, de l’architecture… Elle a fait de nombreux voyages en Argentine, pays auquel elle est très attachée puisque son père était franco-argentin.

Matière, graphisme, jeux de lumière, portraits, chacun de ses projets lui permettent de s’exprimer au travers d’angles qui lui sont chers.

Arielle poursuit actuellement un travail plus abstrait sur “Les Quatre éléments” et n’hésite pas à explorer d’autres techniques que la photographie, telles que la peinture et le collage.

En attendant sa première exposition genevoise, vous pouvez la croiser à Genève, sur la pleine de Plainpalais, à faire des photos le jour des puces, un autre de ses lieux de prédilection.